La Vie de l’Absent

 

Qui était vraiment cette petite dame recroquevillée qui habitait l’immeuble depuis 40 ans ?
Qu’a-t-elle ressenti de ne plus voir ses petits-enfants ?
Quels choix a-t-elle faits à l’insu de tous ?
Comment a-t-elle vraiment rencontré son mari ?
Quelle jeune fille était-elle ?
Quels étaient ses rêves ?

La Vie de l’Absent est un jeu de rôle intimiste et altruiste.

La Vie de l’Absent propose de reconstituer la vie d’une personne défunte au travers des indices laissés et des souvenirs parfois contradictoires de ses proches.

C’est une invitation à créer le roman d’une vie ordinaire, dans sa banalité, dans ses joies et dans ses peines, et à apercevoir son extraordinaire singularité. Bien que prenant pour point de départ un décès, ce jeu porte sur la vie et invite à soulever les non-dits, à se surprendre et à se réconforter, comme un rayon de soleil après une journée pluvieuse.

Ceci est un jeu de société pour 2 à 6 personnes, durant 90 minutes environ. Il est conçu pour être facile à jouer, sans expérience particulière ni préparation. Il se joue avec des coquillages.

Florilège de réactions après une partie

  • “moi j’ai adoré la partie, c’était vraiment très bien”
  • “c’était super immersif”
  • “j’adore, j’ai trouvé ça super bien, c’est très très intimiste”
  • “on a disséqué la vie de quelqu’un, c’est gênant et en même temps c’est beau”
  • “on a un peu la boule au ventre”
  • “ça crée l’émotion”
  • “je pense à ma propre famille, du coup”
  • “t’arrive, tu n’as pas vu la personne depuis longtemps, tu rencontres toute sa famille”
  • “c’est cool qu’on ait eu des gens différents, avec des ages différents et des points de vue différents”
  • “j’avais l’impression d’avoir la nouvelle génération devant moi”
  • “en définissant l’absent on se définissait aussi”
  • “la manière dont on parle dis beaucoup aussi”
  • “au moment ou j’ai donné cela a fait du sens pour moi”
  • “à la fin j’avais tous mes coquillages, j’avais envie de donner”
  • “c’est limite, c’est trop facile de pleurer”
  • “c’est en connaissant les souvenirs des autres que l’on s’attache au personnage et que l’on se rend compte qu’il est mort”
  • “la minute de silence dans ce jeu c’est vraiment bien”
  • “je suis halluciné que ce soit si court”
  • “c’est court mais c’était le bon temps”
  • “c’est intéressant d’avoir des réponses, que ce soit les autres qui les donne”
  • “j’aime bien les coquillages, ça fait plus encré avec les souvenirs”
  • “tu donnes de la valeur aux souvenirs”

Partager vos expériences

Vous pouvez trouver des compte-rendus de parties sur les Courants Alternatifs :

Liberté, gratuité et soutien

Ce jeu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

La licence libre de ce jeu vous garantit des droits. Vous avec le droit de le copier, de l’envoyer à vos amis. Vous avez même le droit de le reprendre pour le modifier à votre façon, de la hacker. Vous avez ce droit dans un cadre personnel comme dans un cadre professionnel. Ce jeu n’est cependant pas gratuit, il est offert. Il a un coût de conception, rédaction, tests et relectures, recherches graphiques, mise en page et promotion. Je vous l’offre de bon cœur. Profitez-en !

Si vous appréciez ce jeu et vous avez envie de me soutenir, je vois de nombreuses possibilités. Vous pouvez parler du jeu ou mieux encore y faire jouer. Vous pouvez me faire part de votre expérience. Vous pouvez également offrir ce jeu à des personnes qui vous paraissent éventuellement sensibles à ces histoires. Vous pouvez laisser une évaluation du jeu sur un catalogue. Vous pourriez encore me payer un coup pour le travail réalisé. Une manière de faire cela serait d’acheter le jeu en tant que livre. Je le vends à un coût qui couvre le transport, la fabrication et qui me rémunère un peu. Vous pourriez également choisir de m’adresser un geste de soutien de la façon qui vous conviendra. La balle est dans votre camp.

Acquérir le jeu


gratuit, fichier PDF

Support independent publishing: Buy this book on Lulu. 23€, livre illustré tout en couleurs

Faites passerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *